Le processus de fabrication d'une carte

Différentes expertises et savoir-faire entrent en jeu dans la fabrication d'une carte topographique. L'IGN a la particularité de maîtriser l'intégralité de ce long processus.

Le processus de fabrication d'une carte

Le processus de fabrication d'une carte

  1. Les photographies aériennes
    Quatre avions de l’IGN sillonnent la France pour photographier le territoire. Les clichés sont pris à la verticale et se chevauchent.
  2. La base de données
    Grâce à la photogrammétrie, l’institut créé et met à jour une base de données, la BD TOPO®, qui décrit le territoire : routes, cours d’eau… Des partenariats avec d’autres administrations viennent enrichir et actualiser la base. 
  3. Des relevés sur le terrain
    Des géomètres et topographes prennent également des mesures sur le terrain. Nouvelles routes, nouveaux noms de quartiers, itinéraires balisés de randonnées… Ces informations viennent compléter la base de données.
  4. La rédaction de la carte
    Les cartes sont rédigées à partir de la base de données. Des dessinateurs cartographes interviennent pour améliorer le résultat des phases de traitement automatique et pour garantir la lisibilité des documents édités.
  5. L’impression et la mise en ligne
    Au sein de l’IGN, les cartes sont imprimées sur une presse offset, puis pliées pour être mises à la disposition du public. L’institut édite des cartes allant du 1:1 000 000 au 1:25 000. Les cartes sont également mises en ligne sur geoportail.gouv.fr et personnalisables sur Carte à la carte

Cette infographie est à retrouver dans IGN Magazine n°95.

Mis à jour le 13/10/2021