Au cœur de la tech

En images : 15 métiers au cœur de l'information géographique

Nous les utilisons sans y prêter trop attention, mais les données géographiques sont partout ! Dans nos smartphones, dans nos voitures, elles nous sont devenues indispensables. Et si l'on peut compter sur leur fiabilité, c'est grâce à l'expertise d'un ensemble d'acteurs qui collectent, analysent et diffusent les informations géographiques et font en sorte qu'elles soient les plus précises et accessibles possibles. Zoom sur quinze maillons essentiels de la chaîne de fabrication de ces si précieuses données.

Publié le 22 février 2021

Temps de lecture : 5 minutes

Photographe - navigatrice

Elle s'occupe des prises de vue aériennes numériques. Elle assure aussi la maintenance et la mise en œuvre des systèmes d’acquisition et instruments embarqués.

Conseillère en techniques photogrammétriques

À l’aide de mesures virtuelles et d’acquisitions par drone, elle modélise en 3D des monuments pour la surveillance et la sauvegarde du patrimoine architectural et archéologique.

Restituteur - photogrammètre

Il relève sur des photos aériennes des points préalablement identifiés, mesure leur position exacte et transforme les données pour obtenir une image en 3D.

Collectrice de données

Elle relève des informations sur le terrain pour la mise à jour des bases de données cartographiques (noms de lieux, nature des routes, etc.)

Dessinateur cartographe

Il convertit en données informatiques des informations d’origines diverses (relevés sur le terrain, photos aériennes…) pour réaliser des cartes très détaillées.

Collecteur de données lidar

À bord d'un avion, d'un véhicule terrestre ou équipé d’un sac à dos dotés d’outils multi-capteurs, il collecte des données lidar pour la réalisation de modélisations 3D du territoire.

Technicien lidar

Il intervient notamment sur les données de haute précision (système lidar) en appui des politiques publiques.

Ingénieur d'étude en géodésie

Il analyse des données de nivellement (altitude) et de gravité (pesanteur) terrestre de manière statistique afin de ne conserver que les valeurs pertinentes au calcul de la forme de la Terre.

Niveleur

Il installe et entretient les réseaux de nivellement (altitude) et de gravimétrie (pesanteur) pour déterminer et mettre à jour les mesures françaises.

Expert en surveillance des stations de réception satellitaire

Il assure la surveillance du réseau GNSS permanent (RGP) qui enregistre, en continu, les observations des stations et assure ainsi un positionnement précis.

Expert IA en traitement 3D des images satellites

Il développe des méthodes d’intelligence d’artificielle pour la reconnaissance automatique des objets (bâtiments, terrains de sport, rond-points…).

Ingénieure géomaticienne

Grâce à des systèmes d’information géographique, elle exploite une grande quantité d'informations géoréférencées pour modéliser le territoire.

Agent de terrain pour l'inventaire forestier

Il contrôle et mesure des points d’inventaire afin de collecter sur chaque zone des informations sur les types de peuplements, de sols, etc.

Photo-interprète forestier

Il s’appuie sur l’interprétation de photos aériennes mais aussi sur un travail de terrain pour cartographier la forêt.

Ingénieur d'étude forêt-bois

Il valorise des données forestières en vue de produire des informations utiles au développement des politiques publiques autour de la forêt.

Observer, mesurer et décrire le territoire : la géomatique en bref

Collecter, traiter, analyser et diffuser des données géographiques. Voici les quatre piliers de la géomatique, cette discipline qui a pour vocation de représenter le territoire au moyen des outils et technologies les plus avancés. Au croisement de la géographie et de l’informatique, elle mobilise des compétences issues de plusieurs domaines d’expertise interdépendants : géolocalisation, imagerie spatiale, photogrammétrie, télédétection, systèmes d’informations géographiques, technologies du web…

Et ses applications sont multiples ! Par le simple fait de programmer un itinéraire sur un GPS ou de nous géolocaliser sur une application, nous utilisons de manière anodine des données géographiques issues de référentiels complexes. Au-delà de nos expériences quotidiennes, l’apport de la géomatique pour l’observation et la gestion des territoires est fondamental à toutes les échelles : de l’aménagement d’un quartier à la prévention des risques climatiques, les données géographiques constituent le socle de nombreuses politiques publiques.   

À vous de jouer !

Saurez-vous réunir tous les membres de nos 7 familles de métiers liés à la géomatique ?

Mis à jour le 13/10/2021