Lidar HD : une couverture nationale d’ici à 2025

La France initie pour la première fois un projet national de couverture Lidar haute densité (10 points /m2) afin de disposer d’une cartographie 3D très précise de la quasi-totalité de son territoire* d’ici à 2025. Le programme proposé par l’IGN est lauréat d’un appel à projets du Fonds de transformation pour l’action publique. Il s’intègre également dans le plan de relance présenté par le Gouvernement en septembre 2020.

La Réunion

Qu’est-ce que le Lidar ?

Le Lidar (LIght Detection And Ranging) est une technique de mesure de distance utilisant les propriétés de la lumière. Embarqué dans un avion, un scanner émet vers le sol des impulsions lumineuses (dans le proche infra rouge) à très haute fréquence. Le Lidar détecte les ondes réfléchies, enregistre leur temps de parcours et en déduit la position des points impactés (la position et l’orientation du capteur étant mesurées en simultané au moyen d’une antenne GNSS et d’une centrale à inertie). 
À raison de plusieurs centaines de milliers d’impulsions émises par seconde, l’appareil génère rapidement des millions de points géoréférencés en 3D. 

Mont Saint-Michel (50)
Nuage de points - Mont Saint-Michel (50)

Une cartographie 3D du territoire pour la conduite des politiques publiques

Le Lidar permet de réaliser des cartographies 3D denses et précises, indispensables à une connaissance fine du territoire (sol, sursol et végétation) et au suivi de ses évolutions. 
Il répond à des besoins d’observation et d’analyse dans de nombreux domaines : prévention des risques naturels, connaissance de la ressource forestière, suivi de la Politique agricole commune, aménagement du territoire, navigation aérienne, sécurité intérieure, aides à la transition énergétique, révélation de vestiges archéologiques…

En octobre 2020, les avions de l’IGN ont par exemple effectué des levés Lidar dans les zones sinistrées par la tempête Alex afin de modéliser précisément les évolutions topographiques des vallées touchées par les intempéries, facilitant ainsi la mise à jour rapide des plans de prévention des risques.

Recommandé dans le rapport au Gouvernement sur les données géographiques souveraines rédigé en 2018 par Madame Valeria Faure-Muntian, députée de la Loire, le programme Lidar haute densité (lidar HD) a déjà été initié de manière concertée avec certains porteurs de politiques publiques. Son déploiement complet* permettra de mutualiser  les collectes de données lidar nécessaires à l’ensemble de la sphère publique et de faciliter l’accès à ces données et leur utilisation.

Le projet bénéficie d’un soutien conséquent de l’État. 22 millions d’euros sont mobilisés dans le cadre du plan de relance présenté par le Gouvernement en septembre 2020. Une subvention attribuée par le Fonds de transformation pour l’action publique dans le cadre d’un appel à projets compétitif financera les trois premières années du programme à hauteur de 21,55 millions d’euros. Des partenaires, parmi lesquels la Direction générale de la prévention des risques, contribueront également à son financement. 

De l’acquisition des données à l’accompagnement des utilisateurs, un programme en quatre volets

Dans le cadre du programme Lidar HD, il s’agira : 

  • d’acquérir les données Lidar aéroportées (10 points par mètre carré en moyenne)
  • de traiter les nuages de points  Lidar pour répondre aux différents besoins des politiques publiques,
  • d’héberger et de diffuser en open data les nuages de points et les résultats des traitements, 
  • d’accompagner les utilisateurs dans la manipulation des nuages de points et de leurs sous-produits. 

La mise en œuvre du projet sera assurée en partie par l’IGN et en partie en co-production et sous-traitance industrielle. L’institut travaillera dans ce cadre en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs du projet :

  • les partenaires qui participent à la définition des spécifications,
  • les financeurs du projet, 
  • les sous-traitants qui réaliseront une partie des acquisitions et des traitements, 
  • les PME susceptibles de développer des services utilisant les données produites.

Un levier pour le développement de services à valeur ajoutée

En mettant ces données riches, multi-usages et interopérables avec le Référentiel à grande échelle à la disposition de tous, le programme Lidar HD sera non seulement générateur d’économies, mais aussi un levier fort pour le développement de services dans de nombreux domaines, probablement loin d’être tous identifiés à ce jour, que ce soit au bénéfice des politiques publiques, comme moteur de développement des PME ou comme vivier pour la recherche scientifique. 

Nuage de points - Stade de France (93)
Nuage de points - Stade de France (93)

*Le programme couvrira l’ensemble du territoire métropolitain et des départements d’outre-mer, à l’exception de la Guyane qui fera l’objet de mesures spécifiques.

Mis à jour le 12/05/2021