Biodiversité

Papillon sur des fleurs de lavande

Panorama de la biodiversité et des aires protégées

Panorama de la biodiversité et des aires protégées

Conçue en partenariat avec l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), la carte Panorama de la biodiversité et des aires protégées, réalisée sur les fonds cartographiques de l’IGN avec les données de l’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN), représente les réserves naturelles et biologiques, les parcs nationaux, régionaux et marins, les sites Natura 2000, Ramsar, etc. Des fiches illustrées d’espèces représentatives d’un milieu, d’une région ou d’un statut de protection particulier, invitent à découvrir les spécificités de l’amanite tue-mouche, le crabe enragé, le poisson flûte à taches bleues, ou encore la matoutou falaise, une mygale endémique de Martinique.

Cartographier les habitats naturels pour mieux les protéger

Pour faciliter la production de la première carte des habitats naturels et semi-naturels sur le territoire national, l’IGN, le CEREMA, l’Unité mixte de service Patrimoine Naturel (UMS PatriNat), l'Unité mixte de recherche Environnement-Ville-Société (EVS-ISTHME) et l’Office français de la biodiversité (OFB) mettent en œuvre une méthode prédictive mobilisant les ressources de l’intelligence artificielle dans le cadre du programme CarHAB.
Cette cartographie qui couvrira l'ensemble du territoire en 2025 est destinée à éclairer la décision publique dans de nombreux domaines touchant à la biodiversité : création d’aires protégées, constitution des trames vertes et bleues, grands projets d’aménagement ou d’urbanisme...

Maîtriser l’évolution de l’artificialisation des sols

En partenariat avec les collectivités territoriales, l’IGN gère et alimente la base de données Occupation des sols à grande échelle (OCS GE). Très utile pour mieux connaître la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers sur le territoire national, elle met à la disposition des acteurs de la protection de l’environnement des informations fiables pour le suivi de l’artificialisation des terres.

Les données OCS GE sont diffusées selon les termes de la licence ouverte Etalab 2.0.
Télécharger les données OCS GE

À l’issue du premier Conseil de défense écologique en mai 2019, l’IGN, le Cerema et l'INRAE ont été mandatés par le Gouvernement pour lancer l’Observatoire de l’artificialisation des sols. Ce projet d’envergure, qui vise une meilleure compréhension du phénomène et de ses enjeux, fait appel à la technique du #DeepLearning pour automatiser la production et la mise à jour des données d’occupation du sol à grande échelle (OCSGE). 
Un prototype sur le bassin d’Arcachon est en cours de réalisation et les premiers résultats obtenus en zone urbaine d’Andernos-les-Bains ont été présentés, en juin 2020, aux partenaires locaux et nationaux pour analyser la réponse au besoin. Les données produites couvriront le territoire du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) du bassin d’Arcachon (espaces anthropisés, naturels, agricoles et forestiers).

Un nouveau référentiel pour préserver les cours et plans d'eau

La BD TOPAGE® est le nouveau référentiel hydrographique français à grande échelle coproduit par l’IGN et l’Office français de la biodiversité (OFB). Plus précis et collaboratif, celui-ci vise à éviter la multiplication de bases de données hydrographiques locales ou nationales et à répondre aux nouveaux besoins des acteurs de l'eau. La BD TOPAGE® aide à la connaissance, à la gestion et à la préservation des cours et plans d’eau. Elle sert aussi à la prévention des risques d’inondations.

Atteintes à la biodiversité : une cartographie des mesures compensatoires

Lorsque la biodiversité est dégradée par un projet d'aménagement, des mesures environnementales doivent être proposées en contrepartie. La carte de ces mesures compensatoires, accessible depuis le Géoportail, permet d’assurer un suivi de ces mesures dans le temps, et d’accompagner les stratégies d’aménagement des territoires.

Le premier dispositif national de suivi des bocages

Le bocage est l’un des paysages ruraux les plus favorables à la biodiversité. Mais il enregistre un recul significatif : 70 % des haies présentes au début du XXe siècle auraient aujourd'hui disparu*. Pour le préserver, l’IGN et l’Office français de la biodiversité (OFB) travaillent ensemble à la mise en place du premier dispositif national de suivi des bocages. La première phase de travail porte sur la réalisation d’une couche cartographique de référence nationale sur les trames de haies. Suivront la phase 2 de recensement des territoires bocagers et, vers 2021, la phase 3 avec le suivi qualitatif de ces territoires qui mobilisera les acteurs de terrain (scientifiques, forestiers, agriculteurs, associations…).

* Sources : Agreste et Solagro

Bocage

Des cartes aériennes nocturnes pour mesurer la pollution lumineuse

Comment mesurer l’impact de l’éclairage artificiel des zones urbaines sur les espèces animales nocturnes ? Pour répondre à ce besoin des collectivités, l’IGN réalise des cartes à partir d’orthophotographies de nuit superposables aux plans d’urbanisme et aux inventaires des espèces naturelles. L’objectif : trouver le bon équilibre entre sécurité et environnement.

Orthophotographie de nuit - Metz
Orthophotographie de nuit, Metz, Moselle (57)

Mis à jour le 12/05/2021