Feuille de route IA 2022-2024 : cartographier les changements climatiques rapides

Pour répondre au défi de l’observation en continu du territoire par une connaissance toujours plus riche, actualisée et thématisée, l’IGN va étendre l’usage des technologies de traitement automatique par intelligence artificielle ; technologies dont l’adaptation aux besoins de la connaissance environnementale a été facilitée par les équipes de recherche de l’institut.

À l’heure de grands bouleversements écologiques et numériques, la nouvelle boussole que se donne l’IGN est d’outiller la Nation pour décrire et comprendre les évolutions du territoire. Dans ce cadre, l’IGN va produire des cartes de l’anthropocène en publiant régulièrement (tous les un à trois ans) des cartes sur un nombre limité d’enjeux écologiques majeurs. En particulier, l’IGN va rendre compte de l’état de santé des forêts, de l’érosion du relief et de l’évolution des cours d’eau, de l’artificialisation des sols, du potentiel de biodiversité et d’autres thèmes à définir en appui aux politiques publiques.

Carte de chaleur, résultat de traitements par deep learning, en vue de la constitution de l’OCS GE

Orientation d’ensemble : démocratiser l’IA

Les techniques d’intelligence artificielle (IA), qui ont bouleversé la plupart des domaines du traitement de l’information (traitement du langage, vision par ordinateur, robotique…) et en particulier des cœurs de métiers de l’IGN (télédétection, localisation, cartographie…), jouent un rôle incontournable dans ces descriptions fines et régulières du territoire.

Cependant, de la même manière que la cartographie publique doit devenir un instrument d’émancipation face à ces bouleversements, l’intelligence artificielle doit être elle aussi un instrument d’émancipation pour les citoyens, les territoires comme pour les agents impliqués dans son déploiement.

L’IGN, avec son intégration de capacités de recherche, d’enseignement, d’innovation, de développement et de production, peut outiller et partager un autre discours et d’autres pratiques en ne cédant pas au déterminisme technique en IA : il est possible de réaliser des choix dans ces techniques et dans la façon de les déployer, en particulier selon des considérations sociales ou environnementales.

La ligne de conduite proposée est celle de la démocratisation de l’intelligence artificielle au sein de l’institut et dans la société. En opposition à une logique technocratique de concentration d’un savoir établi chez quelques individus experts, il s’agit d’assurer la diffusion large de la capacité d’agir avec l’intelligence artificielle ainsi que de donner prise à la délibération en commun sur comment mobiliser et développer ces techniques.

Mise en œuvre

La feuille de route IA de l’IGN comporte des mesures, déclinées en actions, soutenant six axes identifiés :

  • Axe 1 : Assurer la gouvernance transverse de la feuille de route
  • Axe 2 : Construire en commun
  • Axe 3 : Rendre accessible l’IA à tous
  • Axe 4 : Créer et entretenir les conditions de ressources propices à l’atteinte des objectifs
  • Axe 5  : Mettre en débat et réguler socialement et écologiquement le déploiement de l’IA
  • Axe 6  : Soutenir des orientations scientifiques structurantes en apprentissage machine

Mis à jour le 26/04/2022