On construit ensemble

Pour atteindre l'ambition fixée à la Géoplateforme, l'IGN s'efforce d'articuler deux temporalités : d'une part, des expérimentations permettant de tester des fonctionnalités et d'apporter des réponses réactives aux besoins des acteurs de l'écosystème ; d'autre part, la construction fiable et structurée d'une infrastructure socle permettant de sécuriser la pérennité de la solution technique.

Dans ces deux directions, le succès de la Géoplateforme requiert l'approfondissement des relations partenariales de l'institut avec les acteurs producteurs et usagers de données géographiques. La dimension collective est en effet au cœur du « fonctionnement en plateforme » visé par le programme. Elle implique de nourrir des relations de confiance avec des partenaires partageant les mêmes valeurs et la même vision du service public de l'information géographique.

Au-delà de la construction de la plateforme en elle-même, il s'agit donc de mettre en place progressivement une gouvernance du programme (et à terme de la plateforme) adaptée aux enjeux de coopération et de mutualisation qu'elle adresse. À la fois bâtisseur, pilote et initiateur de la dynamique collective qu'il doit renforcer, au sein d'un écosystème d'acteurs jusqu'alors prudents à son égard, l'IGN envisage de mobiliser les communautés existantes, à la fois techniques et d'usages, aux différentes échelles où elles sont actives. Le pilotage exclusif du programme par l'IGN doit progressivement laisser la place à une gouvernance ouverte coordonnant les contributions des partenaires de la Géoplateforme. 

Plusieurs dispositifs vont voir le jour ou être renforcés dans les prochains mois :

  • Accompagnement de la mise en production de premières fonctionnalités par des bêta-utilisateurs préfigurant le collectif des usagers de la Géoplateforme (fin 2021)
  • Initialisation d’un processus itératif de priorisation des besoins et de validation des spécifications mobilisant à la fois le collectif des usagers (amené à s’élargir) et le collectif des bâtisseurs (mobilisé depuis le mois de mai pour accompagner les travaux de construction du socle et également amené à s'élargir)
  • Mise en ligne, sur le site ign.fr, d’un espace d'information permettant de partager les avancées du programme et les échéances collectives mobilisant les partenaires
  • Une charte partenariale, à construire collectivement, pourrait constituer le document de référence de cette gouvernance : elle préciserait les modalités d'organisation et de fonctionnement du dispositif, les droits et obligations de chacun, les conditions de mise à disposition et d'utilisation des données et services, les mécanismes de priorisation des travaux à effectuer (par exemple la spécification des développements successifs de nouvelles fonctionnalités).

Le collectif des bâtisseurs

Un collectif des partenaires désireux de contribuer à la dynamique de co-construction du socle technique

  • Ministère de la transition écologique (MTE)
  • Ministère de l’agriculture et de l’alimentation (MAA)
  • Service hydrographique et océanographique de la Marine (Shom)
  • Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM)

Ce collectif pourrait s'élargir progressivement et son rôle être renforcé dans la suite des travaux.

Réuni en mai et juillet 2021, le collectif des bâtisseurs a priorisé deux sujets :

  • le développement du module de diffusion vecteur tuilé qui a fait l'objet d'un atelier réunissant une douzaine de partenaires porteurs de cas d’usage identifiés (collectif des usagers),
  • l'articulation entre la Géoplateforme et les infrastructures de données géographiques notamment travaillée lors de la rencontre des CRIGEs organisée par l’Afigéo le 20 octobre 2021.

Le collectif des usagers

Un collectif en appui de la priorisation des besoins et des futures spécifications

Une douzaine d'acteurs porteurs de cas d'usages ont d'ores et déjà participé à l'atelier collaboratif du 19 octobre 2021 sur le module de diffusion vecteur tuilé : Agence Bio, BRGM, CRIGE-PACA, SCHAPI, Cerema, Délégation à la sécurité routière, Ineris, MNHN, Pôle ressources national sports de nature, Santé publique France, Shom.

Ce collectif sera lui aussi élargi à d'autres usagers à mesure de l'avancement des travaux.