L’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) est un établissement public placé sous la tutelle des ministères chargés de l’écologie et de la forêt. Sa vocation est de produire, représenter et diffuser des données de référence relatives à la connaissance du territoire national ainsi qu’aux forêts françaises et leur évolution. Les principales données de l’Institut sont disponibles en ligne sur le site Géoportail et depuis 2021 en accès libre et gratuit. Les productions de l’IGN sont tournées vers l’appui aux politiques publiques : environnement, aménagement du territoire, ville durable, prévention des risques, agriculture, armées.... Dans un nombre croissant de domaines, l’IGN développe des productions collaboratives avec des collectivités locales et des communautés d’acteurs publics, privés ou citoyens.

Grâce à son école d’ingénieur, ENSG-Géomatique, et à ses équipes de recherche pluridisciplinaires, l’institut dispose d’un potentiel d’innovation de haut niveau dans de multiples domaines (géodésie, forêt, photogrammétrie, intelligence artificielle, analyse spatiale, visualisation 3D, etc.). L’IGN s’appuie sur près de 1500 agents, actifs dans l’ensemble des régions.


Contexte

Le service de géodésie et de métrologie (SGM) est chargé de concevoir et constituer une infrastructure géodésique cohérente avec les systèmes internationaux, et assurer la gestion du système national de référence géographique, gravimétrique et altimétrique. Il réalise également des travaux de métrologie géodésique et dimensionnelle tant en France qu’à l’étranger ainsi que des actions relatives aux infrastructures géodésiques à l’international.

Au sein du SGM, l’équipe produits géodésie  est chargée d’étudier, de développer et de maintenir les chaînes de production du service. Dans ce cadre, un axe de travail particulier est la prise en compte de l’évolution des méthodes de positionnement avec GNSS (PPP) et des traitements associés (orbites/horloges, multi-constellations, tri-fréquence). Cela passe par une veille technologique soutenue, et en aval les développements nécessaires.

Missions

L’ingénieur d’études en métrologie par techniques d’imagerie est chargé dans ce contexte de réaliser des opérations de métrologie mixant des techniques de géodésie traditionnelle et des techniques dites « d’imagerie » (photogrammétrie, sol, aérienne ou spatiale, InSAR, acquisitions au scanner laser, etc.) et de proposer des évolutions des processus de production du service en lien avec les progrès de ces techniques. 

Il sera amené à participer au développement des outils logiciels exploitant les mesures (logiciel Comp3D notamment).

  • Réaliser des études et développements, dont l’exploitation de résultats de recherche pour la mise au point de processus opérationnels
  • Assurer le support aux unités de production et la mise en œuvre et l’exploitation de techniques d’imagerie – notamment en lien avec l’unité des Travaux spéciaux
  • Assurer une veille technologique soutenue dans le domaine (suivi de l’activité scientifique et technologique) en lien avec l’ENSG (LaSTIG) et la mission GELOLOC
  • Participer à des actions de formation, d'expertise et de conseil
  • Participer à des groupes de travail/projets nationaux et/ou internationaux, notamment en lien avec les initiatives de l’IR Data Terra dans son domaine de compétences.

Profil recherché

Vous avez de très bonnes connaissances théoriques dans le domaine de l’estimation et un intérêt pour la géodésie ? Rejoignez-nous !

Une formation en géodésie ainsi que sur les techniques de photogrammétrie, lasergrammétrie et/ou InSAR seraient un plus.

Conditions particulières

Déplacements ponctuels en France ou à l’étranger.

Je postule