VOTRE AVIS EST IMPORTANT !

×

Souhaitez-vous participer à l'amélioration des services en ligne de l'IGN en répondant à quelques questions sur vos habitudes d'utlisation ?

Ne plus afficher ce message
10 septembre 2019

Time Machine : le Big Data du passé pour le futur de l’Europe

Time Machine est un ambitieux projet de recherche et d’innovation européen qui pousse les frontières de la recherche scientifique dans les domaines des technologies de l’information et de la communication, de l’intelligence artificielle et des sciences humaines et sociales. 

L'IGN et la cartographie du futur

Ajouter une nouvelle dimension au passé

Time Machine a pour ambition de développer les sciences et les technologies pour l’extraction massive de « Big Data du passé » afin de créer un système d'information qui cartographie l’évolution sociale, culturelle et géographique de l’Europe sur des milliers d’années.

En reliant ainsi le riche passé de l'Europe à son avenir possible à l’aide des innovations numériques, Time Machine va créer une ressource vivante permettant de voyager aussi bien dans l'espace que dans le temps. Cette infrastructure de numérisation et de traitement permettra à l’Europe de transformer sa longue histoire, ainsi que sa richesse linguistique et culturelle, en une ressource économique et sociale vivante permettant d’inventer ensemble un futur commun.

Un consortium de plus de 400 organisations réparties dans 34 pays en Europe

Soutenu par un consortium regroupant plus de 400 organisations (institutions académiques et de recherche, musées, entreprises…) réparties dans 34 pays européens, le projet Time Machine a été sélectionné en mars 2019 par la Commission européenne dans le cadre du programme de recherche Horizon 2020, comme l’une des six initiatives à grande échelle (LSRI) susceptible d’être financée à hauteur d’un milliard d’euros sur les 10 prochaines années.

Une feuille de route ambitieuse pour la mise en marche du projet

Doté actuellement d’un million d’euros pour la finalisation de la feuille de route qui permettra la mise en œuvre de ce projet complexe sur 10 ans, Time Machine se structure en quatre piliers :

  • Le développement de nouveaux axes de recherche en intelligence artificielle et en technologies de l’information nécessaires pour le traitement massif des données culturelles, géographiques et patrimoniales ;

  • La construction d’une infrastructure paneuropéenne ancrée sur un modèle de développement durable, sur la base de franchises (les Time Machines locales), et l’organisation des communautés participant à son développement et à son exploitation ;

  • La création de plateformes applicatives, notamment dans les domaines des médias, de la culture, des industries créatives, du tourisme, des smart cities, de l'occupation des sols et des politiques territoriales ;

  • La mise en place du cadre structurel et légal permettant le développement du projet, le transfert technologique et un ancrage durable en Europe.

Soutenir Time Machine en rejoignant une association leader en matière de coopération scientifique, technique et culturelle

Pour garantir la dynamique et le réseau initiés depuis la création du projet tout en assurant sa pérennité financière, le consortium a créé Time Machine Organisation (TMO), une alliance unique des acteurs les plus compétents dans les domaines de la science, de la technologie et du patrimoine culturel. En tant qu'association internationale, TMO est ouverte à toute entité traitant de sujets en lien avec le projet Time Machine. En plus d’une présence renforcée en Europe, l’association offre à ses membres l'opportunité de participer à des projets interdisciplinaires à vocation internationale tout en bénéficiant des savoirs et des compétences d'experts européens de premier plan.

Mis à jour le 
18/09/2019