Décembre 2016

L’évolution des territoires vue par SPOT 6 et 7

Découvrez la France métropolitaine à partir des prises de vues réalisées par les satellites SPOT 6 et 7 au cours de l’année 2016. Un nouveau millésime qui offre une vision globale et détaillée du territoire métropolitain et de ses évolutions.

Depuis 2014, les satellites SPOT 6 et 7 livrent chaque année un portrait complet de la France métropolitaine. Opéré par Airbus Defence & Space, cette constellation de satellites couvre en effet de larges zones en un temps record, en Métropole comme en Outre-Mer.

Comme pour les précédentes éditions, cette réalisation a été rendue possible grâce à l’engagement pluriannuel de six partenaires publics (CIRAD, CNES, CNRS, IRSTEA, IGN, IRD) qui appartiennent au pôle thématique surfaces continentales Theia. Ce groupement a pour vocation de faciliter l’usage des images satellitaires à destination des scientifiques et des politiques publiques.

Des territoires en mouvement

Les satellites SPOT 6 et 7 délivrent des images couleur à 1,50 m de résolution, adaptées au suivi de l’évolution rapide des territoires. Ces images sont traitées pour être parfaitement superposables au Référentiel à grande échelle (RGE®), référence indispensable pour comprendre, décider et communiquer, notamment dans les domaines de la protection de l'environnement, de l'aménagement du territoire, des transports, de l'agriculture et de la prévention des risques.

Comparées avec les précédents millésimes et avec d’autres données du Géoportail, ces images montrent annuellement l’évolution des territoires, en particulier l’impact des grands projets d’aménagement sur le paysage.

Achèvement du grand stade de LyonAchèvement de la construction du grand stade de Lyon (2014-2015-2016)
© IGN / Airbus Defence & Space

Déplacement de l’autoroute A9 autour de MontpellierDéplacement de l’autoroute A9 autour de Montpellier (2014-2015-2016)
© IGN / Airbus Defence & Space

Un traitement des images amélioré

Pour ce millésime 2016, le service IGN Espace à Toulouse a sélectionné et traité 239 images prises entre le 6 mars et le 6 septembre, soit une période de prises de vues réduite de deux mois par rapport aux deux précédentes années.

Un travail important a été effectué pour réduire le pourcentage résiduel de brumes ou de nuages à seulement 0,1 % du territoire.

Enfin, des précautions particulières ont été prises quant aux dates de prises de vues sur les massifs montagneux. Ainsi, l’enneigement résiduel sur l’assemblage final se limite uniquement aux plus hauts sommets des Alpes et des Pyrénées.

Le massif du Mont-BlancLe massif du Mont-Blanc (2015-2016)
© IGN / Airbus Defence & Space

Une couverture France entière renouvelée

Pour des raisons climatiques, la programmation des prises de vues sur les régions d’outre-mer a commencé dans le courant 2015, afin d’étendre le millésime obtenu sur la métropole à l’ensemble du territoire national.

Les prises de vues réalisées en 2015 sur les régions d’outre-mer ont été traitées et publiées en 2016 pour ce qui concerne les Antilles, la Réunion et Mayotte. Le traitement de la totalité de la Guyane se termine et la mosaïque sans nuages de ce territoire sera visible courant janvier 2017.

En savoir plus

Cette donnée est disponible en téléchargement pour insertion dans un site, un service web ou une application mobile.

 Plus d’informations sur l'Espace professionnel IGN

Mis à jour le 
12/12/2016