Les Ateliers de l'IGN en 2014

Les Ateliers de l'IGN en 2014

La problématique 2014

Comment l’information géolocalisée fait-elle évoluer les services publics ?

L’essor du numérique et des technologies mobiles place l’information géographique au centre des mutations administratives, sociales, environnementales et économiques. Dans cette optique, l’Etat doit adapter ses services publics pour optimiser son action. En tant qu’opérateur public de référence en matière d’information géographique, l’Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) a affiné ses données et son offre de services pour rendre les stratégies publiques plus précises et pertinentes.

Les Ateliers de l’IGN 2014 ont permis de poser les jalons de ce que pourrait être un géo-service public du numérique.

Les propositions des Ateliers de l'IGN 2014

Au terme de ce premier cycle de rencontres, riches et de haut niveau, ont émergé à travers 9 propositions, les principes fondateurs d’une stratégie nationale des données ouvertes qui pourrait conduire au géo-service public numérique. Les grands projets de l’Etat, la réforme territoriale et le projet de Loi numérique ont avec ces propositions, des points de références sur lesquels ils pourraient s’appuyer.

  1. Etablir une stratégie nationale de gouvernance des données géoréférencées.
    Faciliter l’accès à des données structurées qui soient utiles à l’ensemble des acteurs de la filière (collectivité, Etat, société civile) et stimuler l’écosystème numérique français.

  2. Mettre en place les outils pour un partage et un croisement des données géoréférencées.
    Standardiser l’utilisation de référentiels / socles de données pivots universels qui soient superposables et interopérables.

  3. Mettre en place un modèle économique efficace pour des données géographiques pivots ouvertes.
    Etendre une utilisation libre de données géographiques qui soit encadrée juridiquement pour garantir la valeur des données, en encourager la création de services innovants.

  4. Construire des synergies entre les acteurs publics et privés et les citoyens.
    Accélérer la mise en place de partenariats transversaux collaboratifs entre l’administration publique nationale et territoriale, les entreprises et les citoyens.

  5. Développer l’industrie numérique française à partir des données géographiques.
    Faciliter les transferts d’ingénierie à tous les échelons du territoire et développer la création d’entités créatrices d’innovation (incubateurs…) à partir de données publiques géoréférencées.

  6. Multiplier les collaborations à l’échelon européen en matière de données géographiques.
    Participer à la mise en place d’un écosystème numérique européen en renforçant la réflexion autour de l’Open Data et de l’information géorérérencée.

  7. Renforcer la coopération de l’IGN avec les opérateurs de l’Etat et les collectivités locales.
    Consolider l’analyse des besoins des opérateurs publics et des collectivités en matière d’informations géoréférencées pour structurer la production de données, renforcer les liens entre les opérateurs de l’Etat et optimiser l’action publique territoriale.

  8. Mieux affirmer et développer le rôle de l’IGN.
    Positionner l’’IGN comme instrument de la gouvernance de l’Etat, coordinateur et accompagnateur des acteurs publics et privés pour alimenter la mutation des services publics.

  9. Mettre en place un géo-service public numérique.
    Moderniser les services publics fondés sur des données liées aux territoires, en créant le cadre permettant de bénéficier de toutes les avancées du numérique.

Le cahier d'acteurs a été remis le 13 novembre 2014 à la Secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle LEMAIRE.

 Voir la vidéo de la remise du cahier d'acteurs

Remise du cahier d'acteurs des Ateliers de l'IGN 2014 à Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat au Numérique
Remise du cahier d'acteurs des Ateliers de l'IGN 2014 à Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat au Numérique

Pour en savoir plus :

Télécharger le cahier d'acteurs des Ateliers de l'IGN 2014, pdf de 300 Ko
Télécharger la fiche synthèse des propositions des Ateliers de l'IGN 2014, pdf de 199 Ko

Retour sur le déroulement des Ateliers de l'IGN 2014

Atelier 1 : Quels sont les besoins des institutions et des usagers ?

Le 15 mai 2014, s’est tenue la première rencontre des Ateliers de l’IGN 2014 autour de la problématique des besoins des institutions, des usagers et des entreprises en matière d’information géolocalisée. Se sont réunis des représentants de l’Etat, des territoires et de la société civile comme Open Street Map, Coyote ou Terra Nova. Beaucoup d’échanges constructifs ont eu lieu autour des besoins des institutions en matière d’appui aux politiques publiques et de ceux des citoyens en matière de service public numérique. Des pistes de réflexion ont également été abordées sur les attentes des entreprises ainsi que les services et données utiles à leur développement.

Les Ateliers de l'IGN

Atelier 2 : Quelle synergie des acteurs publics ?

Le 18 juin 2014, s’est tenue la seconde rencontre des Ateliers de l’IGN 2014 autour de la problématique des synergies des acteurs publics. Après avoir définis les fondations d’un service public de l’information géographique, les participants ont échangé sur les solutions nécessaires à la mise en place d’interactions et synergies entre les utilisateurs du service public, citoyens ou acteurs privés.

Atelier 3 : Quel modèle économique mettre en place ?

En présence de la sénatrice Corinne Bouchoux, auteure du rapport « Refonder le droit à l’information publique à l’heure du numérique : un enjeu citoyen, une opportunité stratégique », et Henri Verdier, directeur d’Etalab, les participants se sont interrogés lors de cette troisième rencontre du 10 juillet 2014 sur le modèle économique à mettre en place pour que l’information géolocalisée fasse évoluer les services publics. Matthieu Guerlain, conseiller « transformation numérique de l’action publique et de l’économie » au cabinet d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée au numérique est venu conclure ce premier cycle des Ateliers de l’IGN.

Mis à jour le 
21/10/2016