Novembre 2016

Géoportail : Anticiper le risque d’avalanche avec la carte des pentes

Réalisée en collaboration avec des acteurs de la montagne, la carte des pentes sur le Géoportail offre une lecture directe des inclinaisons pour mieux appréhender les zones à risque. Une nouvelle donnée de référence pour les professionnels, qui vise également le grand public.

Carte des pentesL’inclinaison des pentes est représentée par un code couleur : jaune pour les pentes de 30° à 35°, orange de 35° à 40°, rouge de 40° à 45° et violet pour les pentes supérieures à 45°. Visualisation de la carte des pentes et de la carte IGN sur le Géoportail. Chamonix-Mont-Blanc, Alpes.

Sollicitée par la Coordination Montagne qui regroupe fédérations sportives et professionnels de la montagne, la production de la carte des pentes a été menée par l’IGN. Elle répond à la volonté de faciliter l’appréhension des pentes par le grand public dans le cadre de la prévention des risques d’avalanches.

Des pentes déterminées avec précision

Initialement testée sur le département de la Haute-Savoie en collaboration avec les professionnels de la montagne et la fondation PETZL, la production de la donnée a ensuite été généralisée sur la France entière.

La carte des pentes indique les pentes supérieures à 30° en France métropolitaine. Elle est découpée en quatre classes de pentes allant de 30° à plus de 45°. Ces données d’une grande précision sont obtenues grâce au modèle altimétrique numérique RGE ALTI® de l’IGN.

Élaborée en partenariat avec l’École nationale des sciences géographiques (ENSG), cette donnée a été réalisée à partir du travail d’étudiants ingénieurs mobilisés sur le projet.

Réduire le risque en montagne

L’objectif est d’améliorer l’estimation des risques d’avalanches. La carte des pentes permet d’identifier les pentes supérieures à 30° et d’estimer les risques d’avalanches selon la méthode de Munter (voir encadré).

Pour analyser la situation, chacun peut faire un bilan méthodique qui permet de décider de la conduite à suivre : emprunter la pente ou choisir un meilleur itinéraire.

On redécouvre notamment sur la carte des pentes les Alpes, les Pyrénées, le Massif central, la Corse, le Massif du Jura et le Massif des Vosges.

Carte des pentesVisualisation de la carte des pentes et de la carte IGN sur le Géoportail. Avoriaz, Alpes.

Carte des pentesVisualisation de la carte des pentes et de la carte IGN sur le Géoportail. Cauterets, Pyrénées.

Vers d'autres usages

Outre son intérêt pour la prévention des risques d’avalanches notamment dans le contexte des sports d’hiver, la carte des pentes répond également à d’autres besoins :

      • Prévention des risques naturels : glissements de terrain, éboulements, inondations…
      • Gestion des risques des activités de plein air en toutes saisons : randonnée, VTT, trail…
      • Assainissement : respect des réglementations des épandages de boues et de lisier
      • Exploitation forestière : exploitation au tracteur forestier ou par câble en montagne
      • Travaux publics : amélioration de la prise en compte des dénivelés…

 

Pour approfondir : la méthode de Munter

La méthode de Munter permet à tout un chacun d’évaluer les risques potentiels sur place. Elle permet d’affiner le danger d’avalanche défini par le Bulletin d’estimation du risque d’avalanche (BRA) – prévision effectuée quotidiennement par Météo-France et établie à l’échelle d’un massif. Selon cette méthode, trois facteurs de réduction sont à prendre en compte, par ordre de priorité :

      • La pente : l’inclinaison de la pente (supérieure à 30°, 35°, 40° et 45°)
      • L'orientation : l’orientation de la pente (versant Nord, pente orientée au Sud-Est…)
      • Le comportement : le comportement (petit ou grand groupe, distances de sécurité entre individus) et la fréquentation (pente vierge ou régulièrement parcourue)

D’autres éléments environnants viennent s’ajouter à l’analyse de la situation, tels que l’ampleur de la pente, l’altitude, les pentes situées en amont, la proximité d’une crête…

Télécharger le document pédagogique, pdf de 803 Ko

 Lire l’article de l’Association pour l’étude de la neige et des avalanches

 Accéder au Géoportail

Mis à jour le 
07/12/2016